Depuis sa création en 2007, la priorité de GENCI a été de mettre à disposition des chercheurs académiques français les meilleurs moyens de calcul pour mener à bien leurs travaux. Cette priorité se traduit aujourd’hui par une augmentation significative de la puissance de calcul disponible.

Avec le supercalculateur Curie au TGCC, l’ensemble formé par les calculateurs Ada et Turing à l’Idris, et Occigen, le successeur de Jade au Cines, les chercheurs français auront à disposition, fin 2014, 5.1 petaflop/s sur des moyens de calcul compétitifs et aux architectures complémentaires pour couvrir la très grande variété de leurs besoins scientifiques.