Carte des états membres de PRACE

Six calculateurs, aux architectures complémentaires, offrant une puissance crête globale de 18 petaflop/s… C’est ce que l’infrastructure européenne de recherche PRACE (Partnership for Advanced Computing in Europe) met à disposition des chercheurs académiques et industriels européens.

Depuis 2010, PRACE a réalisé sa feuille de route : ramener l’Europe du calcul intensif dans la compétition internationale. Et ce, grâce à l’investissement de quatre de ses pays membres (l’Allemagne, l’Espagne, la France et l’Italie) qui financent, chacun, à hauteur de 100 millions d’euros sur cinq ans (2010-2015) et au support de la Commission européenne avec le financement de projets d'implémentation, des supercalculateurs de très grande puissance pour soutenir à la fois le progrès des connaissances et l’innovation en Europe.

PRACE a officiellement été créée au printemps 2010 sous la forme d’une association internationale sans but lucratif (AISBL) de droit belge. Depuis le 1er mars 2013, PRACE regroupe 25 pays membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France (représentée par GENCI), la Grande-Bretagne, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, Israël, l’Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Serbie, la Slovénie, la Suède, la Suisse, la Tchéquie et la Turquie.

Les moyens et services mis à disposition par PRACE en Europe ont été sources de nombreuses avancées scientifiques dont deux ont été couronnées par le prix 2014 des lecteurs de HPCwire : prix de la meilleure utilisation di calcul intensif dans l'automobile pour Renault (optimisation des paramètres de crash test) et prix du résultat particulièrement marquant pour une équipe du Max Planck Institute for Astrophysics (simulation de l'évolution de tout l'Univers observable de sa naissance à nos jours, incluant le réseau complexe de galaxies spirales et à disques).

Plus d'information : www.prace-ri.eu

La France en bonne position

L’engagement de la France, représentée par GENCI, dans PRACE s’est concrétisé par l’acquisition et l’installation du supercalculateur Curie, exploité par les équipes du Très Grand Centre de calcul du CEA, situé à Bruyères-le-Châtel. Installé en trois phases successives depuis la fin 2010, Curie est accessible, dans sa configuration complète, aux chercheurs européens, depuis le 1er mars 2012. Doté d’une architecture généraliste et équilibrée et offrant une puissance totale de 2 Pflop/s, ce supercalculateur est l’un des plus sollicités lors des appels à projets. La France se positionne très bien dans l’utilisation de PRACE : non seulement elle est le premier pays en nombre de projets scientifiques retenus mais elle est également le premier pays en nombre d’industriels (grands comptes et PME) qui utilisent depuis mi-2012 les ressources de PRACE.

Quelques données

Depuis avril 2010, PRACE a organisé 12 appels à projets qui ont permis d’offrir plus de 11 milliards d’heures à 435 projets européens.

Appels à projet PRACE : http://www.prace-ri.eu/Call-Announcements
Projets retenus : http://www.prace-ri.eu/PRACE-Awarded-Projects
Plus de 200 white papers ont été publiés ainsi qu'un Scientific Case à jour : http://www.prace-ri.eu/PRACE-The-Scientific-Case-for-HPC

Accès aux ressources

L’accès aux ressources de PRACE se fait par le biais d’un seul critère, internationalement reconnu : l’excellence scientifique.

Réservé à l’origine aux chercheurs académiques, l’accès aux ressources et services de PRACE est ouvert gratuitement depuis janvier 2012 aux industriels via une offre appelée Open R&D (engagement à publier des résultats de leurs travaux à l’issue de la période d’allocation). Ils peuvent déposer des propositions soit :

  • accompagnés de partenaires académiques et cela sans limitation de ressources afin d’accroître le transfert de technologie entre recherche publique et industrie ;
  • seuls, sans partenaire académique, mais avec une limitation par appel à projet de 5 % maximum du nombre d’heures d’un système de PRACE.

Les ressources de calcul de PRACE sont mises à disposition des communautés scientifiques par le biais de deux types d’appels à projets organisés par PRACE :

  • les appels dits préparatoires qui permettent aux chercheurs via un appel à projet permanent de pouvoir accéder aux ressources de PRACE pour des petites allocations de 2 à 6 mois (allant de 50 000 à 200 000 heures) pour des travaux de portage et d’optimisation de leurs applications ;
  • les appels dits réguliers qui permettent deux fois par an de pouvoir réaliser pour les projets sélectionnés des travaux de recherche ouverte sur les ressources de PRACE.

Soutien aux PME européennes

PRACE a lancé en 2013 le programme SHAPE (SME HPC Adoption Programme in Europe) sur le modèle de l’Initiative HPC-PME. Comme HPC-PME en France, SHAPE a pour objectif de soutenir l'adoption du calcul intensif par les PME innovantes en Europe. Après un premier appel d'offres fin 2013, qui avait permis de sélectionner dix PME, dont 2 françaises pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé, SHAPE est devenu un service permanent de PRACE.
2 PME françaises figurent parmi les lauréates du 3e appel à projets du programme. Le 4e appel à projets est en cours.

Le programme SHAPE a reçu le prix HPCwire 2014 de la meilleure collaboration entre gouvernement et industrie.

Pré-commercial procurement

Avec quatre autres partenaires européens et PRACE, GENCI est partie prenante de la procédure d'achat pré-commercial (PCP), dont l’appel a été lancé fin 2013.

Le PCP vise à définir des solutions technologiques innovantes en termes d'efficacité énergétique, enjeu majeur pour la prochaine génération de supercalculateurs.

Il s’agit d’un nouvel outil de la Commission européenne, de mise en concurrence, par phases, des activités de R&D afin de co-financer, avec des entreprises présélectionnées, des travaux innovants.

PRACE Advanced Training Centres

En complément à l’accès à des supercalculateurs de classe mondiale, PRACE a développé une offre de formation de pointe, notamment avec 6 PRACE Advanced Training Centres (PATC) dont un en France, porté par la Maison de la Simulation en lien avec les 3 centres nationaux de calcul et Inria.

3000 personnes de toute l'Europe ont bénéficié de cette offre unique pour un total de 10 000 jours de formation. Entre juin 2012 et juin 2014, le PATC France a organisé 27 sessions de formation pour un total de 78 jours de formation et 320 participants.

Prochaines étapes

Débutés en 2012, des travaux de réflexion sur la stratégie de PRACE au-delà de 2015 se poursuivent actuellement avec un objectif clair : pérenniser PRACE et contribuer à inscrire le calcul intensif comme un élément fort de la politique scientifique, économique et sociale de l'Europe.